Le retour des vaches aux champs par la grande porte…

Historique

Copropriétaire de la Ferme Jean-Louis Tremblay inc. depuis 2008, François Tremblay est maintenant propriétaire unique depuis 2015. Producteurs de père en fils dans la magnifique région de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, il exploite l’entreprise familiale avec l’aide de son père, Jean-Louis et de son fidèle acolyte Steeve Pelletier, présent depuis maintenant 15 ans.

L’importance d’être bien accompagnés

Pour François, les dernières années avaient été marquées par beaucoup d’efforts pour peu de résultats. Au printemps 2016, le voilà donc décidé à diminuer la pression sur son entreprise et surtout sur ses vaches. L’idée de sortir les vaches aux pâturages est alors mise de l’avant et partagée avec son conseiller en production laitière, Serge Fortin. François, Steeve et Serge se mettent donc à planifier et à mettre en place chacune des étapes. On se lance à fond dans l’aventure : rencontres, suivis téléphoniques et messages textes sont alors nécessaires pour assurer la réussite du projet qui implique, entre autres, l’aménagement de chemins en sable, de clôtures amovibles et d’un abreuvoir portatif.« C’est mon pâturages 2.0, rien à voir avec les pacages d’il y a 20 ans! » s’exclame fièrement François.

Maintenant, tout y est pour assurer un travail efficace et à faible coût. François et Steeve affirment :

« La charge de travail n’est pas plus grande. Seulement 5 000$ ont été investis et plusieurs dépenses ont diminué : moins de charges vétérinaire durant l’été, moins d’utilisation d’hormones pour la reproduction, moins de diesel, moins de paille et de foin à faire, moins de plastique à balles rondes, moins de fumier à épandre et moins d’électricité. »

En plus du pâturage, les vaches consomment 20 kg d’ensilage de maïs semé sous plastique alimenté à l’étable.

Serge Fortin a été impressionné par la passion et la détermination de l’équipe :

« François et Steeve ce sont des pros, ils ont démontré de la précision et de la rigueur et ce, jour après jour! »

Le conseiller financier de l’entreprise a d’ailleurs félicité François d’avoir osé passer à l’action pour diminuer ses coûts de production, surtout dans le contexte économique plutôt difficile que l’on connait actuellement.  

Au final, les propriétaires ont passé un bel été, ont beaucoup apprécié le support de Serge, leur conseiller Valacta et sont convaincus qu’il s’agit d’une alternative efficace et peu coûteuse afin d’offrir du confort autant aux vaches qu’aux propriétaires! Par contre, avec le recul, François aurait fait certaines choses différemment, par exemple d’aménager les pâturages et les chemins à l’automne afin de diminuer la charge de travail au printemps.

Bien qu’il soit difficile de changer la routine, la patience se devait d’être de la partie. Selon François, se permettre des erreurs et ne pas se fixer d’objectifs trop élevés est la clé de la réussite dans un projet qui chamboule autant le quotidien d’une ferme laitière. Même si le premier mois n’a pas été de tout repos, François et Steeve affirment sans hésiter que le travail en valait le coup. Pour eux, c’est clair, les vaches feront partie du paysage une fois de plus l’an prochain. Comme quoi les moins convaincus sont désormais les plus convaincants!

 

 

La grande équipe, de gauche à droite : M. Bruno Fortin, M. Jean-Louis Tremblay, M. François Tremblay (producteur propriétaire), M. Steve Pelletier, Judith Bouchard (conseillère, Valacta), M. Pascal Lavoie, Mme Geneviève Leclerc, Karen Bergeron (conseillère stratégique, Valacta), Christine Gagnon (conseillère Agro-environnement), Serge Fortin (conseiller, Valacta) et Ghislain Belley (conseiller, Valacta)
 
 
Retour des vaches à l'étable
 
 
François et Steeve déplaçant la cloture mobile
 
 
Cloture mobile
 
 
Le chemin aménagé au pâturage