Les fourrages tannifères tels que la chicorée et le lotier corniculé ont des vertus sanitaires et peuvent améliorer le bien-être des vaches. Ils contiennent des tannins condensés, des composés secondaires des plantes qui améliorent l’utilisation de l’azote chez les ruminants et qui possèdent des caractéristiques antiparasitaires. Une étude a été menée par l’Université de Guelph en Ontario afin de déterminer le niveau de consommation volontaire et les préférences des vaches laitières pour la chicorée et le lotier corniculé récoltés à des périodes différentes. Elle a aussi évalué les préférences des vaches pour ces 2 fourrages en pâturage. Au total, 22 vaches biologiques ont été utilisées et 7 combinaisons de fourrages récoltées ont été testées dans le cadre de cette recherche. Les fourrages utilisés dans l’étude sont la chicorée et le lotier corniculé qui ont été récoltés soit à 7 heures ou à 18 heures et un ensilage de luzerne (90 %) de 3e coupe. Dans la première expérience, 14 vaches ont été exposées volontairement une fois à chacun des fourrages durant 30 minutes. Ensuite, une combinaison de 2 des 7 combinaisons de fourrages récoltés a été à chaque fois offerte à volonté à 8 vaches une par une au cours de la 2e expérience. Pour la 3e expérience, les 12 vaches ont été soumises à des choix forcés d’une heure par jour sur 2 jours et à des choix libres d’une heure par jour sur 2 jours où elles avaient accès aux 2 champs en même temps. Selon les résultats, l’ensilage préfané de lotier corniculé récolté à 6 heures pm a été consommé préférentiellement par rapport aux autres fourrages. Les fourrages frais ont été moins consommés, peu importe leur temps de récolte. Pendant les choix forcés en pâturage, les vaches ont préféré le lotier corniculé à la chicorée.
 
 
 
effetsdesfourrages.JPG

 
 
 
vachesetables.JPG