Mise à jour de la méthode de prédiction par caractères multiples (PCM)

Contexte

 
Depuis l’implantation de VISION2000 en septembre 1999, plusieurs clients nous ont signalé que les projections de certaines vaches étaient surestimées.
 
Deux situations expliquent cette surestimation:
 
1 : Certaines vaches obtiennent des pesées semblables pour deux ou plusieurs tests (exemple : 50 kg au premier test et 50 kg au deuxième test). Il arrive aussi que des vaches obtiennent leur plus haute production journalière au 3e ou au 4e test de lactation. PCM vise à produire une tendance de la production à partir des données de l’animal et de la courbe de référence. Dans les cas mentionnés ici, les données de l’animal prennent plus d’importance que la courbe de référence et PCM établit la tendance en traçant une ligne droite ou ascendante. L’effet est d’obtenir des projections élevées et très souvent surestimées.
 
2 : D’autres vaches obtiennent un résultat très élevé au premier test et baissent rapidement par la suite. Souvent, nous n’avons pas d’observation dans la phase ascendante de la courbe. Dans cette situation, PCM établit le pic de lactation au jour 5 et donne une production au pic très élevée (jusqu’à 100 kg et plus dans certains cas). C’est la situation où nous obtenons une courbe inversée.
 
Solution
 
Une solution a été proposée par les Dr Schaeffer et Moore. La modification apportée tiendra compte de façon plus prononcée des courbes de référence. Concrètement, à partir des paramètres de la courbe de référence, PCM utilisera le premier test de l’animal pour établir la production au jour 5 et gardera cette donnée tout au cours de la lactation. L’effet est de créer une phase ascendante de la courbe de lactation. Cette modification diminuera considérablement la tendance à l’inversion de la courbe et la présence des pics de lactation au jour 5, et évitera des volumes de lait élevés.
 
Aussi, à partir de chaque nouvelle information qui lui parvient (le dernier test disponible), PCM se servira de la tendance de la courbe de référence pour établir le niveau de production que devrait obtenir la vache au jour 305. Cette modification aura pour effet de créer une phase descendante et éviter des courbes de lactation en ligne droite provoquant des projections élevées.
 
Cette modification est appelée PCM ++.

Transition PCM à PCM ++

 
Le mois d’avril représente un mois de transition entre les deux méthodes. Ainsi, il est possible que certaines vaches subissent des modifications majeures au niveau de leurs projections, soit celles qui ont le profil des situations décrites précédemment.
 
Également, les cumulatifs des vaches seront calculés selon la nouvelle méthode. Rappelez-vous que la méthode PCM utilise tous les tests depuis le vêlage, et ce chaque fois que nous calculons le cumulatif au jour du test. Alors, dans les cas extrêmes de vaches qui baissent rapidement après le premier test, il est possible d’avoir des vaches qui auront des cumulatifs plus bas que le mois précédent. Par contre, peu de vaches seront concernées.
 
Avantages de PCM ++
 
PCM ++ apporte :
 
des projections plus précises et plus stables
une meilleure estimation du pic de lactation de la vache
des profils de vaches plus faciles à interpréter
une meilleure cohérence entre les cumulatifs et les projections
des moyennes courantes par parité et pour le troupeau plus précises et plus stables