IPT 99 onze fois en douze ans !
Carole Laliberté, conseillère en production laitière, région de Saint-Hyacinthe

Martin et Sylvain GirardMartin et Sylvain Girard ont de quoi être fiers. La Ferme Girard et Fils, de Saint-Liboire, un troupeau Holstein de 51 vaches inscrit au contrôle laitier depuis une bonne vingtaine d’années, détient le championnat québécois de l’Indice de performance totale : leur entreprise s’est en effet mérité un IPT 99 onze fois au cours des douze dernières années (ils ont dû se contenter de 98 en 2001).

Un IPT 99 veut dire que la gestion du troupeau, basée sur neuf paramètres de productivité et de régie (voir tableau) est supérieure à 99 % des troupeaux inscrits à Valacta. Chaque année, seuls une cinquantaine de producteurs obtiennent cet honneur. Et la Ferme Girard et Fils est la seule au Québec à afficher un niveau de régie aussi exceptionnel pendant autant d'années. Félicitations !

Voici leurs résultats pour le calcul de l'IPT en 2010, par comparaison avec la moyenne.

Paramètres Moyenne Holstein 2010 Ferme Girard IPT 99
Lait par vache (kg par an) 8 947 10 526
Gras (kg) 343 402
Protéine (kg) 287 344
Intervalle de vêlage (jours) 429 381
Période de tarissement (jours) 67 58
Âge des taures au vêlage (mois) 26,8 24,3
Poids des taures après vêlage (kg) 600 639
Vaches en 3e lactation et + 43 % 53 %
Comptage des cellules somatiques (‘000 cs/ml) 255 105

Au cours des dernières années, la décision de diminuer l'élevage des taures a permis d'augmenter le pourcentage des vaches en 3e lactation et plus, seule lacune qui revenait lors de l'étude des points de régie à améliorer. De plus, en faisant la moyenne des neuf dernières années, la ferme affiche 386 jours d'intervalle de vêlage et 123 000 de CCS : deux paramètres de régie qui donnent du fil à retordre à bien des producteurs !

Comme de raison, chaque point de régie qu’on améliore se traduit par plus de lait ou moins de dépenses par vache, donc un plus grand bénéfice. Ainsi, au seul chapitre de la marge sur le coût d’alimentation, la Ferme Girard et Fils dégage 5352 $ par vache par an, soit 1012 $ de plus que la moyenne. Un avantage de 51 600 $ par an pour le troupeau.

Leur secret

Leur secret est un fin mélange de rigueur, de travail bien fait, et d'ouverture d'esprit. Les deux frères ont un profond respect l’un pour l’autre et ils accueillent toujours leurs partenaires à la ferme avec le sourire. Cette belle attitude crée un climat de confiance et une atmosphère de travail exceptionnels. Non seulement savent-ils s'entourer de gens compétents, mais ceux-ci veulent leur réussite avec enthousiasme.

Attention : Martin et Sylvain ne couchent pas pour autant dans l'étable… Ils ne perdent pas de temps, tout simplement. Pour eux, efficacité est synonyme de qualité de vie. La famille passe avant tout, et l’efficacité dégage plus de temps (et plus d’argent) pour les loisirs, tels moto, motoneige, et voyages dans le sud.

Seule ombre au tableau : les deux frères n’ont pas de relève au sein de leur famille. Aussi, ont-ils décidé de réduire leur troupeau en 2011, afin de permettre à Sylvain d’amorcer une préretraite bien méritée.

Martin et Sylvain peuvent être fiers de leur réalisation : la Ferme Girard et Fils est un modèle de productivité et de rentabilité, dont la gestion fait l’admiration de tous.