Optimiser les résultats à la ferme par le travail d’équipe
Lorianne Pettigrew, TP, conseillère en production laitière, équipe Côte-du-Sud, région Appalaches

La Ferme Villajoie mise sur le travail d’équipe ! Nancy Grenier et Langis Lajoie, avec leurs enfants Raphaël, 12 ans, Anabel, 8 ans, et Marie-Pier, 16 ans.Au cours de la dernière année, à la Ferme Villajoie de Saint-Arsène, dans la région de Rivière-du-Loup, plusieurs résultats ont connu une évolution positive grâce au travail d’équipe avec le conseiller stratégique et la conseillère Valacta, et aussi avec le représentant de meunerie.

Les propriétaires, Langis Lajoie et Nancy Grenier, des gens ouverts et soucieux de la performance, connaissaient déjà de bons résultats depuis plusieurs années.

Cependant, depuis 2009, ils avaient vu leur moyenne de production par vache diminuer. Pendant la même période, la ferme avait manqué de main-d’œuvre. Bref, en quelques mois, on avait perdu le contrôle sur plusieurs aspects de la régie et, plus grave encore, une chute significative de la production laitière faisait perdre d’importants revenus.

À l’été 2010, Langis et Nancy font appel au conseil stratégique de Valacta. Jean Brisson, expert de l’équipe R et D, fait une évaluation complète du troupeau et élabore un plan d’action. Par la suite, ils suivent les résultats en équipe avec Lorianne Pettigrew, leur conseillère Valacta et Roland Lambert, alors gérant de territoire chez Lactech/Shur-Gain*.

En juillet, au moment de la visite de Jean Brisson, la production était à 8639 kg/vache au contrôle. En février 2011, elle avait grimpé à 9579 kg, une progression de plus de 900 kg, soit un gain d’environ 40 000 $/an. Et ça ne s’arrête pas là : la production actuelle est même projetée à 9938 kg ! Tous les mois, suite aux changements apportés, on a ainsi pu observer une belle progression. Bien sûr, il a fallu suivre les résultats de très près et se réajuster sur plusieurs points de régie, tels que les vaches en préparation au vêlage, les vaches en début de lactation et les changements alimentaires.

Les progrès sont faciles à constater : on fait dorénavant le même lait avec quatre vaches de moins. Ceci va leur permettre d’étirer leur inventaire de fourrages. Dans la région, on a connu une sécheresse sévère à l’été 2010. De plus, l’augmentation de production ne s’est pas faite au détriment du coût des concentrés, qui se maintient en bas de la moyenne provinciale, avec un ratio lait concentrés autour de 3,5 :1,0.

À la Ferme Villajoie, on veut aller chercher le meilleur des vaches en mettant l’accent sur le confort. Le troupeau affiche un poids moyen de 696 kg, ce qui correspond au rang centile 90 chez la Holstein. Pour des vaches de ce gabarit, le confort à l’étable est une priorité. Avec l’aide de Steve Adam, expert en confort et bien-être animal chez Valacta, le travail d’équipe va permettre d’améliorer la longévité du troupeau. Le projet est sur la planche à dessin. 2011 sera une grosse année pour Nancy, Langis et leurs enfants.

Grâce à un plan d’action bien concret et un suivi rigoureux en équipe, les résultats à la Ferme Villajoie font plaisir à voir. Il va sans dire qu’on va continuer de travailler avec cette formule gagnante : une collaboration ouverte entre producteurs, conseillers et partenaires à la ferme. Un bel exemple de synergie.

* En janvier dernier, Roland Lambert est devenu directeur régional Les Appalaches chez Valacta.