Les chiffres parlent d'eux-mêmes!

C’est ce que nous répond Barbara Hill, copropriétaire, de Les Fermes Rivière Chaude Limitée lorsqu’on lui demande ce que lui a apporté le service-conseil de Valacta.

 

L’historique

La ferme est située dans un site enchanteur près de la rivière Jacques Cartier à Pont-Rouge dans le comté de Portneuf. C’est le père de Barbara, M. Graham Hill, qui en a fait l’acquisition en 1940 de ses ancêtres qui eux s’étaient établis sur ce magnifique site en 1873. Au début, la ferme avait 3 000 poules et des vaches de race Canadienne. En 1952, les Canadiennes furent remplacées par des Holstein pur-sang. La ferme est alors gérée par M. Hill et l’employé M. Jean-Marie Pouliot. Le frère aîné de Barbara, Gary, a pris la relève en 1968 jusqu’à son décès accidentel en 1975. C’est alors que Derek, l’autre frère de Barbara, prend la relève jusqu’à sa mort tragique en 2011. Entre-temps, Barbara devient copropriétaire en 1980. Aujourd’hui, le transfert de la ferme se fait graduellement aux enfants de Derek Jason, le plus jeune fils de Derek travaille à temps plein sur la ferme depuis 5 ans. De plus, ils peuvent compter sur les précieux services de : Yves Germain depuis 35 ans, Patricia Beauregard depuis 10 ans et d’un employé occasionnel, Frédéric Germain.
 
Les Fermes Rivière Chaude Limitée, c’est une entreprise de 72 vaches et 58 sujets de remplacement. Le troupeau compte 82 % de vaches classifiées BP et mieux dont 1 Ex et 22 TB. La moyenne de production est de 10 835 kg de lait, 413 kg de gras et 349 kg de protéine pour des MCR de 242-248-244. Les projections de MCR sont de 236-262-237. Les taures vêlent à un âge de 25 mois et à un poids de 666 kg. Le taux de saillie du troupeau est de 2,11 saillie/vache. Mais ce dont Barbara est la plus fière c’est que la ferme s’est méritée le certificat de « Très grande distinction du lait » de la FPLQ depuis les 3 dernières années.
 

Pourquoi du service-conseil?

 
Avec de tels résultats, pourquoi faire affaire avec Valacta pour le service-conseil? À l’été 2010, Barbara n’était pas satisfaite de ses composants. Elle en parle à Éric Vézina, technicien en production laitière chez Valacta, celui-ci lui conseille de rencontrer Pierre Plamondon, conseiller et coach en développement des affaires chez Valacta.
Un rendez-vous est pris, on analyse la situation et on discute des solutions afin de l’améliorer. Le constat est qu’on n’utilise pas suffisamment les fourrages. On ajuste alors les recettes de RTM; on diminue graduellement le maïs épi humide, on diminue les quantités de supplément protéique et on augmente les quantités d’ensilage. De plus, des tests de matière sèche sont pris régulièrement et on ajuste la RTM au besoin. On passe alors d’une consommation de matière sèche consommée de 22,0 kg/vache à une consommation de 25 - 26 kg/vache. Aujourd’hui la moyenne de production a augmenté de près de 1 000 kg, et les  composants sont maintenant plus élevés que la moyenne provinciale. Tout ça en diminuant « considérablement » les coûts d’alimentation.
 
Mme Hill utilise aussi régulièrement le service de planification laitière. Ce service l’aide à saisir les opportunités de vendre des animaux pour la production tout en s’assurant qu’elle fera le lait additionnel, journée d’automne, permis par la FPLQ. Pour un conseiller, c’est très motivant de travailler avec Barbara. Elle nous fait part des objectifs de l’entreprise, et en équipe on travaille à les rencontrer. Que réserve le futur à l’entreprise Les Fermes Rivière Chaude Limitée? Seul l’avenir le dira, par contre, pour Barbara le service-conseil de Valacta est un investissement très rentable qui aidera l’entreprise à évoluer. Comme elle le dit : « les chiffres parlent d’eux-mêmes ».

 

 

Jason Hill, Barbara Hill,
Yves Germain et Patricia Beauregard.