Le formulaire de commande est accessible aux médecins vétérinaires seulement sur le site de l'AMVPQ.

Voici une version PDF pour consultation.

Pour obtenir le service, veuillez contacter votre médecin vétérinaire.

Pourquoi vous souciez de la paratuberculose ?

 
La paratuberculose est une priorité en matière de santé animale pour l’industrie laitière canadienne. La bactérie touche le tractus gastro-intestinal du bétail, freinant l’absorption des éléments nutritifs et entraînant une baisse de la production de lait; il est aussi plus difficile de mettre les vaches en gestation, et le nombre d’animaux réformés augmente. De façon générale, la maladie est silencieuse. Les animaux infectés ne présentent pas de signes visibles, bien qu’ils puissent souffrir de diarrhée dans les stages avancés de la maladie. La bactérie se propage principalement des vaches matures infectées aux veaux par le fumier, le colostrum ou le lait.

Aspects économiques

La prévention de la paratuberculose pourrait améliorer votre bénéfice net. Les vaches infectées produisent moins de lait, sont plus difficiles à mettre en gestation, et ont un taux de réforme plus élevé.
La paratuberculose peut aussi avoir des conséquences sur les débouchés du marché pour la vente de génisses1. Les vaches infectées mangent autant, mais elles produisent entre 1 et 4 kg de moins de lait par jour que les autres vaches du troupeau, et ce avant que des symptômes apparaissent. L’intervalle vêlage conception est plus long chez les vaches infectées. Chez les troupeaux au dépistage positif, les taux de réforme, les coûts de remplacement et les honoraires vétérinaires sont plus élevés.
 


 
 1Réf. : Dr Greg Keefe, Atlantic Veterinary College and University of Prince Edward Island