Efficacité répulsive de sept huiles essentielles de plantes, de l'huile de tournesol et des insecticides naturels contre les mouches des cornes sur les vaches laitières et les génisses en pâturage.
 
 
Les substances phytochimiques, telles que les huiles essentielles de plantes, ont été reconnues comme ayant une activité biologique importante contre les insectes et sont souvent décrites comme une alternative aux produits chimiques de synthèse. La plupart des huiles essentielles sont considérées comme non toxiques pour les mammifères, bien que certains puissent causer une dermatite, mais elles n'ont pas encore subi d’évaluations sanitaires rigoureuses. Trois essais ont été menés au Centre de recherche en production laitière biologique de l’Université de Guelph sur des bovins afin d’évaluer les effets des huiles essentielles sur certains insectes, notamment la mouche des cornes. Cette dernière est considérée comme l’insecte le plus économiquement dommageable pour les bovins au pâturage en Amérique du Nord.
 
Dans l’essai numéro 1, six huiles essentielles certifiées biologiques (basilic, géranium, lavande, citronnelle, menthe poivrée, pin) ont été diluées dans de l'huile de tournesol biologique à une concentration de 5 % et appliquées sur le flanc gauche ou droit de 6 vaches laitières. Le deuxième essai avait les mêmes paramètres que le premier, mais fut appliqué sur des génisses gardées dans une étable ventilée à l’air ambiant. Le troisième essai a vérifié l’efficacité de  la citronnelle et du pin dilués dans de l’éthanol, de l’huile de théier et de sapin baumier dilués dans de l’huile de tournesol, d’insecticides biologiques (le Safer’s et des pyréthrines) et d’alcool seul. Le nombre de mouches a été compté 0.5, 1, 1.5, 2, 3, 4, 6, 12 et 24 heures après les applications.
 
Toutes les huiles essentielles ont repoussé à un taux supérieur à 75 % les mouches de la zone traitée. L’huile de tournesol seule a eu un effet répulsif sur les mouches jusqu’à 12 heures après le traitement. Le basilic, le géranium, la lavande, la citronnelle et la menthe poivrée ont toutefois mieux repoussé les mouches que l'huile de tournesol seule durant la période de 1,5 à 4 heures.  Le géranium, la citronnelle et la menthe poivrée sont restés efficaces jusqu’à 24h après application. Les huiles essentielles se sont avérées moins efficaces diluées dans de l’alcool que diluées dans l’huile de tournesol. Le savon Safer’s, les pyréthrines naturelles sans butoxide de pipéronyl et l’alcool seul n’étaient pas aussi efficaces à repousser les mouches. Certaines huiles essentielles peuvent donc être utilisées comme répulsifs à la mouche en production animale, et des formules utilisant des huiles essentielles comme ingrédient actif pourraient éventuellement être commercialisées à prix raisonnable.
 
 
 
 
Référence pour l’article scientifique :
Repellent effectiveness of seven plant essential oils, sunflower oil and natural insecticides against horn flies on pastured dairy cows and heifers.  S. LACHANCE, G. GRANGE. 2014. Medical and Veterinary Entomology, Volume 28, Issue 2, pages 193–200, June 2014
 
 
 
Essential oils on animals.JPG



 
 
hornfly.jpg