Santé des onglons, capacité de locomotion et temps de repos des vaches logées en étable comparées au pâturage.
 
Deux groupes de vaches de race Holstein ont été jumelés selon la date de vêlage, le nombre de lactations, l’état de chair et le mérite génétique et affectés soit au pâturage ou à l’étable pour un cycle de production complet (-40 à 305 jours par rapport au vêlage). 
 
Les onglons arrière ont été inspectés à six reprises pour déterminer la sévérité de cinq maladies des onglons. La capacité de locomotion des vaches a été évaluée selon une échelle de 1 (normal) à 5 (anormal) toutes les deux semaines. Pendant l’étude des registres ont été tenus pour tous les animaux en ce qui concerne les boiteries. Les temps de repos ont été enregistrés automatiquement toutes les  5 minutes à différentes périodes après le vêlage.
 
En résumé, à partir de 85 jours après le vêlage jusqu’à la fin du cycle de production les vaches aux pâturages avaient moins de maladies des onglons, une meilleure capacité de locomotion et un risque réduit de boiterie clinique comparée aux vaches en étable. Le système pâturage a permis des temps de repos plus long et sans interruption, ce qui a des répercussions bénéfiques sur la boiterie. Donc, le pâturage améliore le bien-être animal en ce qui concerne la boiterie comparée à un système de confinement en étable.
 
 
 
 
 
Vache couchée pâturage.jpg