Julie Baillargeon_1
ArticleVolume Numéro 12 mars 2020
Julie BaillargeonM.Sc, agr.

« Il faut absolument que les producteurs aient des détecteurs de gaz pour entrer dans les silos. »

« Il faut absolument que les producteurs aient des détecteurs de gaz pour entrer dans les silos. »
Partage

C’est le message lancé par Marie-Antoine Roy, dans une vidéo témoignage présentée lors du Colloque SST de l’UPA le 6 février 2020, à Trois-Rivières. M. Roy est producteur d’agneaux lourds chez les Bergeries Malvibois et Newport, en Estrie. « Pour vous donner une idée, 2500 brebis c’est comme 250 vaches laitières. À la ferme, on fait minimum 700 voyages d’ensilage par année alors on est toujours dans un silo à quelque part ». 

Sauvé par un marteau

Il y a quelques années, Marie-Antoine a failli perdre la vie dans un silo. C’est un marteau qui lui a sauvé la vie, lui permettant de casser une fenêtre pour respirer. Depuis, l’équipe de la ferme est équipée de détecteurs de gaz. Même après une bonne ventilation, il est possible que des gaz dangereux soient encore présents et rien d’autre qu’un détecteur de gaz ne peut l’indiquer. « Il faut absolument que les producteurs aient des détecteurs de gaz pour entrer dans les silos », a-t-il affirmé avec conviction devant l'auditoire.

Comment vous convaincre?

Marie-Antoine se pose cette question, depuis son accident. « Je pense qu’on doit penser à ses enfants. Perdre un membre de la famille ou un employé, ça amène beaucoup de séquelles dans une entreprise… », réfléchit-il. Pour lui, la solution passe par un détecteur de gaz, avec un bon plan de prévention, de la ventilation, et il recommande de suivre des formations.

Liens utiles :

7