Rene_Roy_1
ArticleVolume Numéro 22 octobre 2019
René Royagr.

Chef d’entreprise : porter son regard vers l’avenir

Chef d’entreprise :  porter son regard vers l’avenir
Partage

Il y a un an, à peu près à la même époque, les producteurs laitiers d’ici étaient très préoccupés par leur avenir. Les faibles prix du lait et une mauvaise récolte fourragère mettaient à mal leur marge financière. La première année d’application de l’Accord économique commercial (AECG) avec l’Europe, la mise en œuvre prochaine de l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) et le renouvellement de l’ALÉNA avaient de quoi les inquiéter quant à leur avenir à moyen et long terme.

Où en sommes-nous aujourd’hui?

La nouvelle version de l’Aléna n’est pas ce que le secteur laitier canadien aurait souhaité, mais on connaît maintenant les nouvelles règles du jeu. Le gouvernement canadien, qui s’était engagé à dédommager les producteurs sous-gestion de l’offre pour toutes les ententes signées, est enfin passé de la parole aux actes. Un programme de compensation vient d’être mis en place en lien avec l’AECG et le PTPGP.  Du côté des prix, une hausse du prix de référence de la CCL combinée à un marché mondial un peu plus favorable aura permis d’augmenter le prix d’un hectolitre de lait à composition moyenne d’environ 5 $. Après un été sec et un hiver difficile pour les plantes fourragères, les producteurs ont adopté des stratégies agressives misant sur le sursemis et sur les plantes de remplacement annuelles pour combler les besoins des troupeaux. Ils ont ainsi évité la catastrophe en 2019. Tout n’est pas parfait, mais aujourd’hui, on peut enfin lever les yeux pour voir plus loin avec confiance.

Où voulez-vous aller?

Les compensations qui seront versées au cours des huit prochaines années, représentent une opportunité pour accélérer le développement de votre entreprise. Ça vaut donc la peine de bien définir cette entreprise « de vos rêves » :  taille, technologie, productivité, main-d’œuvre, endettement, vie familiale, etc. Les nouvelles réalités, comme la rareté de la main-d’œuvre, la variabilité du prix du lait et un quota moins accessible, devront être prises en considération dans vos plans.

S’inspirer de l’expérience des autres

Même si vous désirez faire les choses à votre façon, il n’y a rien comme de profiter de l’expérience des collègues pour éviter les embuches. C’est dans cet esprit qu’on vous offre l’occasion de lire ou de relire la série d’articles parus dans la revue Le producteur de lait québécois dans le cadre de la campagne Je suis chef d’entreprise. Nos ambassadeurs de la gestion et des conseillers experts y abordent différentes facettes de la gestion d’entreprise.

Bonne lecture!

 

Qu'est-ce qu'un chef d'entreprise?

Pour réussir une diversification

Plus nombreux autour de la table

Grossir son entreprise pour travailler en équipe

Gérer du personnel, ça s'apprend

À mi-parcours

Après l'établissement, avant la relève

À la recherche du point d'équilibre

À la croisée de l'entreprise et de la famille

Hausser son niveau de jeu

Les cinq clés de Jean Rousseau

Penser « stratégie »

Ferme Berlyngo: cap sur un transfert réussi

7