maxime2_fiche site web
ArticleVolume Numéro 11 juillet 2019

Comment choisir le bon inoculant pour la préservation des fourrages?

Comment choisir le bon inoculant pour la préservation des fourrages?
Partage

Avant même de faire un choix parmi les nombreux produits offerts sur le marché, il importe d’avoir en tête les grands principes d’utilisation des inoculants. Voici maintenant sept situations types qui pourront vous aider à choisir votre inoculant selon vos besoins du moment.

N.B. Les 7 situation types sont tirées et adaptées de Choosing an Effective Silage Inoculant par Limin Kung, Jr.

Situation 1 : L’ensilage est toujours frais et vous ne rencontrez jamais (ou rarement) de problèmes de chauffage par temps chaud.

Type d’inoculant d’ensilage à considérer : Utilisez un inoculant avec des bactéries homolactiques.

Raisonnement : Vous pouvez toujours améliorer la fermentation d’ensilage et conserver 2 à 4 unités supplémentaires de matière sèche totale en utilisant un bon inoculant avec des bactéries homolactiques.

Situation 2 : Un grand silo horizontal de type fosse ou une meule d’ensilage dont la face est trop large provoque une reprise lente.

Type d’inoculant d’ensilage à considérer : Utilisez un inoculant avec L. buchneri (avec des bactéries homolactiques en option).

Raisonnement : L’ensilage traité avec L. buchneri aura une meilleure capacité à résister au stress d’une exposition aérobique.

Situation 3. Le contenu d’un silo servira pour l’alimentation en hiver, mais celui de l’autre sera utilisé en été; la RTM risque de chauffer.

Type d’inoculant d’ensilage à prendre en compte : Pour le silo d’hiver, traitez avec un inoculant de bactéries homolactiques. Pour le silo d’été, traitez avec un inoculant avec L. buchneri (avec une bactérie homolactique en option).

Raisonnement : L’ensilage utilisé en hiver ne se détériore généralement pas aussi rapidement lorsqu’il est exposé à l’air, mais cet ensilage peut encore être amélioré avec un bon inoculant de bactéries homolactiques. L’ensilage utilisé en été a tendance à se détériorer rapidement lorsqu’il est exposé à l’air. Un ensilage traité avec L. buchneri peut améliorer sa stabilité dans cette situation.

Situation 4 : Une partie du contenu du silo est évacuée en hiver (par exemple, au sommet d’un silo à tour), tandis qu’une autre partie (par exemple, au bas d’un silo à tour) est évacuée en été.

Type d’inoculant d’ensilage à considérer : Traitez le dessus avec un inoculant à base de bactéries homolactiques et traitez le fond avec L. buchneri (avec les bactéries d’acide homolactique en option). Autrement, vous pouvez aussi traiter l’ensemble du silo avec un inoculant avec des bactéries L. buchneri + bactéries homolactiques.

Raisonnement : Même que pour le scénario 3!

Situation 5 : Les fourrages d’herbe ou de légumineuses ensilés ont des teneurs en humidité relativement élevées (humidité > 65 à 70 % ou moins de 30 à 35 % de MS).

Type d’inoculant à considérer : Envisagez d’utiliser un inoculant à base de bactéries homolactiques.

Raisonnement : Lorsque ces fourrages sont humides, les conditions favorisent souvent la croissance de bactéries Clostridia, produisant de l’acide butyrique et pouvant dégrader les protéines de manière excessive. Les inoculant avec des bactéries homolactiques font chuter rapidement le pH et peuvent inhiber la croissance des Clostridia.

Situation 6 : Ensilage de luzerne/herbe récolté avec une matière sèche relativement élevée (> 40 % MS).

Type d’inoculant d’ensilage à considérer : Utilisez un inoculant avec L. buchneri (avec les bactéries homolactiques en option).

Raisonnement : Les ensilages à forte teneur en MS sont souvent plus sujets aux altérations aérobies que les ensilages plus humides. Un inoculant contenant L. buchneri avec homolactique peut aider à améliorer la stabilité aérobie.

Situation 7 : Ensilage dans des structures de stockage de type hermétique.

Type d’inoculant d’ensilage à considérer : Utilisez un inoculant à base d’acide homolactique.

Raisonnement : Même si l’oxygène est limitant, un inoculant d’acide homolactique peut améliorer l’efficacité de la fermentation.

En conclusion

Les inoculants d’ensilage ne doivent pas être utilisés à la place d’une bonne gestion. Cependant, divers inoculants d’ensilage sont fort utiles pour améliorer la fermentation et la durée de conservation des ensilages. Déterminez vos besoins en fonction de la plante, du silo ou des défis, puis choisissez un inoculant éprouvé par la recherche.

 

 

7