Steve_Adam_1
ArticleVolume Numéro 30 avril 2020

Le logement des taures, l’aménagement - Partie 2

Le logement des taures, l’aménagement. (partie 2 de 2)
Partage

Partie 1: Le logement des taures après sevrage, quel type de bâtiment choisir ?

Stalles selon le type de logement

Stalles entravées : malgré que ce n’est pas la meilleure option, les dimensions des stalles doivent permettre un espace suffisant pour permettre un bon mouvement des animaux. La surface de couchage doit être molle et non abrasive, l’utilisation de la litière est toujours de mise.

Stabulation libre en logettes : il n’est pas conseillé d’avoir des logettes pour les génisses jusqu’à 6 mois d’âge. S’assurer que les dimensions des logettes soient adaptées pour les animaux de plus grande taille du groupe. Éviter des marches trop élevées entre l’allée et la surface de couchage. Une hauteur maximale de 15 à 20 cm (6 à 8 pouces) est suggérée pour faciliter l’accès et la sortie des logettes.

Stabulation libre en aire paillée : la conception des aires paillée doivent permettre aux animaux d’avoir assez d’espace de couchage et de pouvoir rester au sec. Il faut s’assurer que l’espace mangeoire est suffisant selon la dimension des animaux. Prévoir de nettoyer les parcs à l’aide d’équipements adaptés. Une allée d’alimentation est utile pour aider maintenir l’hygiène du parc et elle permet aussi d’isoler les animaux à l’aide de barrières lors du nettoyage de l’aire de couchage.

Comment former les groupes?

Du sevrage à six mois, il est préférable d’avoir de plus petits groupes pour réduire la compétition. Ainsi, l’écart entre les animaux ne devrait pas être plus grand que 45 kg ou deux mois. Des groupes inférieurs à 10 animaux sont préférables.

Après six mois, on doit aussi réduire la variation de gabarit d’animaux surtout lorsque l’on utilise des logettes. Un écart maximal de 100 kg entre la plus petite et les plus grosses taures devrait guider le groupe car les logettes risquent de ne pas être adaptées pour la dimension des animaux. Ce qui représente environ 4 mois de différence.

Mangeoire

La conception de la mangeoire doit permettre d’avoir assez d’espace pour que tous les animaux puissent manger un même temps, notamment lors que les concentrés sont servis à part. En alimentation à la RTM, l’espace doit être suffisant pour diminuer la compétition. La hauteur du muret est généralement de 1/3 la hauteur aux hanches. Le muret devrait être le plus mince possible pour fournir un bon accès aux aliments. Le fond de la mangeoire devrait être surélevé de 10 à 15 cm (4-6 pouces).

Eau

L’eau est nécessaire en tout temps. Pour les logements en groupe, au moins deux points d’eau est souhaitable pour réduire la compétition. Une longueur d’abreuvoir de 5 à 9 cm (2 à 3.5 pouces) par tête est suggérée selon la grosseur des animaux. La hauteur des abreuvoirs devrait être adaptée aux animaux, soit environ ½ la hauteur aux hanches.

Ventilation

Il est reconnu que le volume d’air d’un bâtiment d’élevage a beaucoup d’impact sur la santé respiratoire des animaux. On devrait viser un volume de bâtiment d’au moins 17 m3 (600 pi3) par animal. Ainsi en hiver, 4 changements d’air à l’heure ou au moins 15 pieds cube par minute/tête devrait permettre d’obtenir une bonne qualité de ventilation. En été, 60 changements d’air ou au moins 100 pieds cube par minute/tête sont nécessaires. De plus, un vent de 4-5 km/h (250 pi/min) permet de refroidir les animaux lors de période de stress thermique.

Plusieurs types de ventilation peuvent être installés selon la configuration du bâtiment mais les objectifs de ventilation demeurent les mêmes peu importe le système utilisé.

C’est quelques trucs peuvent aider à aménager un bâtiment où les points critiques du logement seront contrôlés. Parlez-en avec votre conseiller !

Estimation de mesures de logement selon la taille des animaux Holstein (métrique)

Poids corporel (kg)

100

150

200

300

400

500

600

700

Âge Holstein* (mois)

2

4

6

10

14

18

22

24

1Surface couchage paillée (m2)

3.0

3.5

3.5

4.5

5.5

6.5

7.5

11.0

2Longueur surface couchage logettes (cm)

115

125

140

155

165

170

175

180

3Largeur minimale logettes Holstein (cm)

70

75

80

90

100

110

120

125

4Espace minimal à la mangeoire (cm/tête)

35

40

45

48

50

60

65

75

4Hauteur muret de mangeoire (cm)

32

35

40

42

45

47

48

50

4Espace à l’abreuvoir (cm/tête)

5

5

6

8

9

9

9

9

4Hauteur moyenne de l’abreuvoir (cm)

48

52

58

64

68

71

73

75

1Adapté de Graves, 2008, Université de Pennsylvanie
2Adapté de Anderson, 2014, OMAFRA, selon charte de croissance Valacta 2014
3Adapté de CRAAQ, 2008
4Adapté de Dairyland Initiative, Université du Wisconsin

Estimation de mesures de logement selon la taille des animaux Holstein (impérial)

Poids corporel (kg/lbs)

100

220

150

330

200

440

300

660

400

880

500

1100

600

1320

700

1540

Âge Holstein* (mois)

2

4

6

10

14

18

22

24

1Surface couchage paillée (pi2)

32

40

40

50

60

70

80

120

2Longueur surface couchage logettes (po)

45

50

55

60

65

67

69

71

3Largeur minimale logettes Holstein (po)

28

30

32

36

40

43

47

49

4Espace minimal à la mangeoire (po/tête)

14

16

18

19

20

24

26

30

4Hauteur muret de mangeoire (po)

12

14

16

17

18

19

19

20

4Espace à l’abreuvoir (po/tête)

2

2

2.5

3

3.5

3.5

3.5

3.5

4Hauteur moyenne de l’abreuvoir (po)

19

20

23

25

27

28

29

30

1Adapté de Graves, 2008, Université de Pennsylvanie
2Adapté de Anderson, 2014, OMAFRA, selon charte de croissance Valacta 2014
3Adapté de CRAAQ, 2008
4Adapté de Dairyland Initiative, Université du Wisconsin
Photo: Clément Blais
7