Mario_Seguin_1
ArticleVolume Numéro 21 juin 2019

Trois règles à respecter pour assurer l’intégrité des données de production au contrôle laitier

Trois règles à respecter pour assurer l’intégrité des données de production au contrôle laitier
Partage

Une des responsabilités fondamentales du contrôle laitier est d'assurer la qualité et l'intégrité des données. Les producteurs utilisent les données pour gérer leur troupeau et de nombreux partenaires de l’industrie bénéficient des données du contrôle laitier.  Il est important que la production inscrite au contrôle reflète la production réelle du troupeau et de chacune des vaches.

Pour y parvenir, le producteur et le technicien Lactanet doivent faire équipe afin que soient appliquées les normes et les procédures du contrôle laitier approuvées au Canada. Ainsi, la grande collaboration des producteurs à l’apport de données fiables est essentielle.

Voici trois critères qui vont aider à produire des données de la qualité souhaitée:  

1. Respecter le même horaire de traite le jour du contrôle que pour les journées précédentes, c’est-à-dire :  

  • Respecter les mêmes intervalles de temps entre les traites qu’à l’habitude;
  • Respecter le même ordre de traite qu’à l’habitude;
  • Avoir le même nombre de lactomètres que d’unités de traite;
  • Contrôler toutes les vaches;
  • S’assurer que le chronographe affiche l’heure exacte de début de traite précédente et de début de traite contrôlée.  La raison? Des facteurs de correction sont utilisés pour estimer la production laitière et la teneur en matière grasse sur 24 heures à partir des pesées ou des dosage du matin ou du soir, selon le cas.

2.   Faire preuve de rigueur dans la prise de données de production :

  • Utiliser des lactomètres certifiés par ICAR et s’assurer qu’une vérification annuelle soit faite selon les normes du contrôle laitier canadien
  • S’assurer que les lactomètres soient bien perpendiculaires par rapport à la ligne du sol
  • S’assurer que la lecture sur le lactomètre n’inclus pas la mousse;
  • S’assurer que toutes les vaches soient bien identifiées.

 3.   Apporter des informations précises de l’utilisation du lait à la ferme :

La comparaison au réservoir est une mesure importante utilisée à des fins de validation des données. Nous visons que la production du troupeau au jour du test soit aussi près que possible du volume du réservoir, soit de 97% à 103% du volume.  Voici les éléments clés qui favorisent les bonnes comparaisons :

  • S’assurer que les vaches contrôlées soient les mêmes que celles dans le bassin.

Pour y arriver, il faut tenir compte des vaches qui ont été  contrôlées, mais dont le lait n’a pas été envoyé dans le  bassin (vaches sous traitement avec retrait de lait, vache  trop fraîche) ou l’inverse (une vache réformée ou tarie quelques jours avant le contrôle).

  • S’assurer que le lait produit et utilisé à la ferme, mais non livré soit exact. À inclure : le lait utilisé pour nourrir les veaux, le lait pour la consommation personnelle, le lait pour la production de fromage de la maison, le lait jeté en période de surproduction, le lait résiduel dans le système de traite et/ou le refroidisseur à plaque, etc. Il est nécessaire que ces quantités non livrées soient prises pour en tenir compte dans le calcul.
  • Pour les clients qui disposent d’un système de traite robotisée : le transfert des données avec Ori-Automate utilise les traites comprises dans les dernières 96 heures (une norme ICAR). Dans cette situation, il est préférable de faire la comparaison avec la moyenne des deux dernières livraisons de bassin, soit l’équivalent de 4 jours de production.
  • Avoir une bonne communication avec votre technicien afin de répondre à ses questions au besoin.

Quand les données du réservoir et du contrôle ne concordent pas…

Si les données de production ou des composants ne correspondent pas suffisamment avec celles des livraisons au bassin, une vérification du processus de traite sera effectuée par Lactanet pour améliorer la situation. Les producteurs sont alors appelés à collaborer pour fournir les réponses et modifier les procédures du contrôle laitier au besoin. Il en va de la qualité des données et des performances du troupeau!

Si vous avez des doutes sur la qualité des données ou si les données du réservoir sont différentes de celles du contrôle, n’hésitez pas à en parler avec votre technicien ou communiquer avec notre service à la clientèle.

7