ArticleVolume Numéro 26 avril 2021

Troupeaux IPT 99: Qu’est-ce qui les distingue?

Troupeaux IPT 99: Qu’est-ce qui les distinguent?
Partage

Avec la collaboration de Débora Santschi Ph. D., agr., directrice Innovation et développement et Richard Cantin, Directeur développement des affaires.

L’Indice de performance du troupeau (IPT) est calculé annuellement par Lactanet. Ce système de pointage compare tous les troupeaux canadiens sur six critères de gestion liés à la performance du troupeau, les classe du premier au dernier pour chacun des critères individuellement, et attribue un score général à chaque ferme. L’IPT99 étant un percentile, seuls 1% des troupeaux font partie de ce classement, perçu par les producteurs comme une récompense pour leur travail rigoureux et constant. Mais comment font-ils pour se retrouver dans l’élite des troupeaux au niveau national?

Qui sont les entreprises avec des troupeaux IPT 99?

Nous avons extrait certaines données afin de brosser le portrait de ces troupeaux élites, pour mieux comprendre le système de pointage de l’IPT et les scores obtenus par ces fermes. Les troupeaux considérés dans les statistiques ci-dessous sont à régie conventionnelle et composés majoritairement de vaches de race Holstein, afin de faciliter la comparaison. On y retrouve 57 troupeaux dont 2 de l’Alberta, 29 de l’Ontario, 24 du Québec, 1 de l’Île-du-Prince-Édouard et 1 de la Nouvelle-Écosse. Ceux-ci sont de tailles très variables, soit entre 32 et 545 vaches, et répartis de manière assez uniforme entre les divers systèmes de traite. Les pointage d’IPT totaux varient quant à eux entre 909 et 986.

Donnée

Moyenne

Min

Max

Nombre de troupeaux

57

-

-

Pointage total

936

909

986

Nombre de vaches

148

32

545

IPV

2 598

2 444

2 864

Pro$

850

302

1 691

 

Système de traite

Nombre

Salle de traite

21

Robot

17

Stabulation entravée

19

 

Fréquence de traite

Nombre

2 fois par jour

26

3 fois par jour

14

 

Valeur du lait – 500 points

Le premier critère considéré dans le calcul de l’IPT est la valeur du lait, qui représente la valeur monétaire moyenne des composants du lait pour la production réelle de toutes les vaches du troupeau selon les valeurs actuelles pour le lait et les composants.  La valeur du lait moyenne est de 9 726$/vache/an, mais varie de 8 949 à 11 326 $/vache/an pour les 57 fermes IPT 99 en 2020.

Concrètement, ces fermes produisent en moyenne 40,2 kg/vache/jour de lait à 4,06 % de gras et 3,31% de protéine. La production quotidienne de composants est de 1,63 kg de gras et 1,33 kg de protéine/vache/jour. La production 305 jours se situe à 12 582 kg/vache, variant entre 11 185 kg et 14 446 kg/vache. Quant à elles, les productions annuelles de gras et de protéine se chiffrent entre 474 kg et 595 kg par vache par année pour le gras et entre 373 kg et 512 kg par vache par année pour la protéine.

Les troupeaux IPT 99 ont leur pic de lactation en moyenne à 49 jours et 49,6 kg de lait/vache/jour, dépassant même 57 kg/j dans un des troupeaux.

 

Donnée

Troupeaux IPT 99

 

Moyenne

Min

Max

Valeur monétaire du lait ($/vache/an)

9 726

8 949

11 326

Production annuelle (kg/vache/an)

 

 

 

Lait

12 823

11 183

15 428

Gras

520

474

595

Protéine

424

373

512

Production 305 jours (kg/vache)

 

 

 

Lait

12 582

11 185

14 446

Gras

506

449

573

Protéine

413

367

475

Production au jour du test

 

 

 

Lait (kg)

40,2

35,7

47,9

Gras (%)

4,06

3,81

4,70

Gras (kg/j)

1,63

1,45

1,85

Protéine (%)

3,31

3,08

3,53

Protéine (kg/j)

1,33

1,19

1,59

Pic de lactation

 

 

 

Jours en lait moyen au pic

49

40

60

Production de lait au pic (kg/vache/jour)

49,6

43,6

57,1

 

Santé du pis – 150 points

Le deuxième critère considéré dans le calcul de l’IPT est la santé du pis, calculé comme la valeur moyenne du comptage de cellules somatiques (CCS) au cours de l’année. Le CCS annuel des troupeaux considérés varie entre 44 et 164 avec une moyenne de 103. Ces troupeaux élites ont en moyenne 7.5,% des vaches présentant une infection (≥ 200 000) au premier contrôle laitier, et 10,6% des vaches au-dessus de 200 000 au deuxième contrôle et plus.

Donnée

Troupeaux IPT 99

Moyenne

Min

Max

CCS moyen annuel (‘000/ml)

103

44

164

Moyenne du pointage linéaire

1,7

1,0

2,4

Pourcentage de vaches avec infection au 1er contrôle (%)

7,5

0,0

19,0

Pourcentage de vaches avec infection au 2e contrôle et plus (%)

10,6

2,0

26,0

 

Âge au premier vêlage – 100 points

L’âge moyen au premier vêlage (en mois) de toutes les taures du troupeau dont on connaît les dates de naissance et de vêlage et qui ont débuté leur première lactation dans les 12 mois précédents est le troisième critère considéré dans le calcul de l’IPT. En 2020, les 57 entreprises faisant partie de l’IPT 99 avaient un âge moyen au premier vêlage variant entre 21,7 et 24,3 mois pour une moyenne de 23 mois. Toutefois, la plupart des entreprises ont un âge au premier vêlage entre 22.7 mois et 23,7 mois; seulement 5 des 57 fermes ont un âge moyen au premier vêlage de 24 mois ou plus. Bien que l’âge moyen au premier vêlage soit la donnée qui sert de métrique pour le calcul de l’IPT, une gestion optimale des sujets de remplacement passe aussi par un suivi rigoureux de la distribution de l’âge au premier vêlage parmi les primipares du troupeau, et par une croissance optimale tout au long de la période d’élevage.

Donnée

Troupeaux IPT 99

Moyenne

Min

Max

Âge moyen au premier vêlage (mois)

23,0

21,7

24,3

 

Efficacité du troupeau – 100 points

L’efficacité du troupeau est en fait le pourcentage annuel moyen de toutes les vaches du troupeau qui sont en lactation (non taries) le jour du test. Pour ce critère on cherche une mesure optimale où les résultats extrêmes (bas ou élevés) ne sont pas souhaitables, signifiant qu’un tarissement trop court ou trop long n’est pas optimal. Les 57 fermes IPT 99 en 2020 ont en moyenne 87 % de vaches en lactation et une durée moyenne de tarissement de 59 jours. Cependant, 47 des 57 troupeaux ont une durée de tarissement entre 47 et 62 jours. Tout comme pour l’âge au premier vêlage, une bonne gestion implique de valider la distribution des durées de tarissement à l’intérieur d’un troupeau, et pas uniquement de regarder la moyenne de la ferme.

Donnée

Troupeaux IPT 99

Moyenne

Min

Max

Pourcentage de vaches en lactation (%)

87

85

91

Durée moyenne du tarissement (jours)

59

47

86

 

Longévité – 100 points

Le cinquième critère considéré dans le calcul de l’IPT est la longévité, définie comme le pourcentage annuel moyen de toutes les vaches du troupeau qui sont en troisième lactation ou plus le jour du test. La démographie des entreprises incluses est la suivante : en moyenne 32,4 % de vaches en première lactation, 23,7 % de vaches en deuxième lactation ainsi que 45,9 % de vaches en troisième lactation ou plus.

Donnée

Troupeaux IPT 99

Moyenne

Min

Max

Pourcentage de vaches en 1re lactation (%)

32,4

23,5

49,0

Pourcentage de vaches en 2e lactation (%)

23,7

14,5

36,7

Pourcentage de vaches en 3e lactation et plus (%)

45,9

36,8

63,1

 

Intervalle de vêlage – 50 points

Finalement, le dernier critère considéré dans le calcul de l’IPT est l’intervalle de vêlage, calculé pour les vaches en 2e lactation et plus ayant vêlé dans la dernière année. Les 57 troupeaux IPT 99 pour 2020 ont un intervalle vêlage moyen de 388 jours, variant entre 370 et 406 jours. Pour maintenir cette moyenne, ces troupeaux ont un JEL moyen à la 1re saillie de 74 jours et un nombre de jours ouverts de 108 jours; ce qui leur permet de maintenir le JEL moyen du troupeau à 161 jours, et pour certaines fermes, aussi bas que 143 jours.

Donnée

Troupeaux IPT 99

Moyenne

Min

Max

Intervalle moyen de vêlage (jours)

388

370

406

Jours en lait moyen à la 1re saillie (jours)

74

59

98

Nombre moyen de jours ouverts (jours)

108

90

126

Moyenne de jours en lait du troupeau (jours)

161

143

183

Ce qu’il faut retenir…

Bien qu’ils soient situés dans des provinces différentes, avec des systèmes de traite différents et avec une alimentation présentant des particularités bien régionales, les 57 troupeaux IPT 99 présentés ici démontrent qu’ils sont représentatifs de l’ensemble de nos producteurs canadiens. Alors qu’est-ce qui les distingue? Un travail rigoureux et minutieux à tous les jours ainsi que le souci du détail pour trouver la gestion optimale adaptée à leur situation et à leurs vaches. Il y a donc plusieurs façons d’arriver à des performances optimales, mais chacune demande passion et constance.

7